Votre stress devrait s’inquiéter !

May 31, 2016

Comment fait-on pour gérer son stress, pour avoir une vie où s’installe l’équilibre, où on se permet de garder le contrôle, tout en laissant place à la liberté ? Se réveiller le matin et se dire, wow ! Ma journée sera exactement comme elle doit être et tout sera parfait. Je me sentirai libre et relaxe, tout en étant efficace et énergique !

 Je sus persuadée qu’il est possible pour tout le monde de vivre une vie plus calme et plus détendue.

 

Même si comme moi, vous êtes plus de nature rapide, stressée, vous aimez quand ça va vite, quand les progrès se présentent rapidement… Vous êtes du genre à tirer sur la tige de la fleur pour la faire pousser plus vite, même si vous savez que ça va plutôt vous ralentir, puisque vous la casserez et devrez replanter la graine.

 

Même chose si vous dépassez les limites de vitesse sur la route, beaucoup plus de chances d’arriver en retard à votre rendez-vous si vous attrapez une contravention que si vous partez d’avance et roulez prudemment.

 

Vous vous reconnaissez, le matin, vous vous levez à la course, vous avez 100 choses à faire, vous n’êtes pas encore debout que le cerveau roule à 100 à l’heure. Ça fait des mois, voire des années que c’est votre réalité.

 

Vous aimeriez vraiment que ça change, apprendre à faire les bons choix, poser les bons gestes pour avoir le quotidien que vous souhaitez, pour y intégrer des habitudes saines qui vous inviteront à plus de paix, de confiance, de joie et moins de stress.

 

Lorsqu’on se laisse affecter par les évènements qui nous entourent, lorsqu’on se sent bousculée par les demandes de notre entourage, il y a de fortes chances que le niveau de stress augmente.

 

Avant de vous partager les 3 attitudes que je vous recommande pour être moins pressée, sans pour autant vous arrêter.  Je vais vous aider à vous observer, lorsque vous sentez que vous avez envie de tirer sur la tige de la fleur ou de brasser votre cellulaire, pour que la page ouvre plus rapidement.

 

3 mécanismes de défense qui font que nous en prenons trop sur nos épaules.

 

On aime être importante : En étant pressée, stressée, occupée, on se sent importante. Avez-vous l’impression que les gens que vous côtoyez au quotidien vous trouveront plus intéressante si vous êtes débordée ? Avez-vous l’impression parfois que le sort du monde repose sur vos épaules ? Endosser la responsabilité ou les paroles des autres vous donne des tâches de plus à accomplir, ainsi :

 

Ça vous rassure : Vous avez un projet d’équipe au travail, mais si ça ne fonctionne pas c’est votre faute, les vacances arrivent, s’il pleut et que les gens s’ennuient, c’est votre faute ? En prenant la responsabilité, vous êtes importante et ça calme votre ego, vous êtes rassurée.

 

Ça augmente votre estime personnelle : Plus vous prenez des choses, extérieures à vous, en charge que ce soit les succès ou les échecs des autres sur vos épaules, vous avez le sentiment d’avoir de l’attention, ainsi vous flattez votre estime personnelle.

 

Ça vous donne du contrôle : Être responsable, ça comble un besoin, celui de contrôler… ainsi on peut donner le sens, la signification que l’on veut à une situation spécifique, surtout si on ne comprend pas ce qui se passe, si l’on se sent déstabilisée. Ça nous permet de nous excuser ou de nous justifier et même de nous corriger… et Bam, on est de retour en selle, on a le sentiment de maîtriser les situations difficiles.

 

Maintenant, pour stresser votre stress, voici ce que je vous propose :

 

1- Vous devez vérifier dans les 4 facteurs précédents ce qui vous ressemble le plus lorsque vous êtes stressée : Et ainsi, cessez de croire que c’est la faute des autres si vous l’êtes, la faute de votre conjoint, de vos enfants, de votre patron, du trafic…Ces facteurs extérieurs ne vous appartiennent pas, vous êtes responsable de votre réaction. Si vous souhaitez plus de calme, apprenez à partir de vous, ne laissez pas le pouvoir aux autres, c’est vous qui le détenez. Vous avez le pouvoir sur vous, tout simplement.

 

Est-ce que c’est facile à faire ? Non. Est-ce que tout va aller mieux instantanément ? Non. Mais petit à petit en pratiquant de plus en plus, vous transformerez votre stress en calme et en légèreté et ainsi, l’équilibre s’installera.

 

2- Soyez à l’écoute de vous- même : C’est difficile de séparer ce qui nous appartient de ce qui est extérieur à nous, si l’on se prend pour l’autre (notre patron, notre copain, etc.) Vous pouvez prendre le temps de vous poser quelques questions lorsque vous êtes stressée.

 

Comment vous sentez-vous avant, pendant et après les épisodes stressants ? Que se passe-t-il en vous ? C’est une stratégie pour séparer ce qui est extérieur (les faits), de ce qui est intérieur (l’effet). Ça permet de faire du ménage dans votre esprit, de mieux comprendre ce qui vous arrive.

 

3- Assumez votre part de responsabilité : Prendre une distance avec « l’autre », l’élément qui déclenche le stress et qui vous fait vous activer dans tous les sens, vous comprenez ainsi que vous n’êtes pas responsable de L’AUTRE (projets, soucis, peine, etc.). Tout comme L’AUTRE n’est pas responsable de vos émotions, de vos tensions et de votre stress.

 

Apprenez à prendre une distance avec certaines des croyances qui sont probablement ancrées en vous…Sois bonne, sois parfaite, fais des efforts…Ces phrases qui déclenchent les 3 mécanismes de défense que je vous expliquais antérieurement.

 

Vous savez, je vous disais qu’il m’arrive d’agir ainsi, de prendre le poids du monde sur mes épaules, de dire oui à des éléments qui ne viennent qu’accroître mon stress et qui font en sorte que j’ai l’impression de manquer de temps.

 

Savez-vous à quel moment je tire sur la tige de ma fleur, au risque de la briser, au lieu de lui donner le temps qu’il faut pour faire son propre travail, car elle ne poussera pas plus vite grâce à moi.

 

Lorsque je saute ma pratique de yoga, en faisant mes courtes pratiques de yoga, je viens prendre du recul et être ouverte à ce que je ressens et  même à me donner plus d’amour, donc arroser ma plante pour l’aider, l’accompagner, plutôt que de tirer dessus au risque de la briser.

 

Oui, ça demande un peu de temps. Oui, ça demande des efforts et de la constance, mais si vous saviez à quel point ça permet de vivre la vie et le quotidien que vous souhaitez avoir en gérant son stress.

 

Vous aimeriez apprendre à prendre soin de vous et à dégager le temps nécessaire pour le faire ? Demandez votre appel Zen et nous verrons ensemble comment mes services pourraient vous aider.

 

 

 

Please reload

Articles Récents

January 22, 2019

November 26, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Recherche par tags
Please reload