Apprendre le contentement,le Samtosha

Aujourd’hui,1er juillet, j’espère que vous savez profiter de l’été, même si vous n’aimez pas la chaleur, même si vous trouvez qu’il pleut trop ou qu’il ne fait pas assez chaud. Profitez de ce que la nature vous offre.


Je vous souhaite un bel été dans le contentement !



En juin, je vous ai parlé de confiance pour avancer et progresser.


En juillet, je vais aborder le sujet du contentement. On veut améliorer sa vie et modifier certains éléments de celle-ci, mais apprendre le contentement, apprendre à être satisfait de ce que l’on a peut en tout premier lieu nous aider à être plus heureux et à faire naître la joie plus souvent. C’est apprendre à être bien dans le moment présent.


Le yoga, par ses postures étranges et parfois inconfortables, peut nous aider à être dans l’appréciation sur notre tapis, mais aussi dans notre vie.


Il peut nous aider à pratiquer cette aptitude. La philosophie du yoga, qui date de 5000 ans, nous enseigne cette façon de voir la vie et de gérer le quotidien. Je vous donne un exemple : lorsque vous êtes sur votre tapis et que vous voyez votre professeur se plier en deux et que vous n’êtes pas dans la possibilité de faire la même chose, êtes-vous tout de même capable d’accepter votre manque de souplesse avec le sourire et de vous dire que tranquillement, en partant de là où vous êtes, vous progresserez à votre rythme ?


Pouvez-vous dans cette impossibilité d’accomplir la posture, être capable de ne pas laisser monter des pensées négatives et de juste apprécier le travail que vous faites, de vous féliciter de vous accorder du temps au lieu de vous critiquer et de vous juger? Cette attitude de yoga peut et devrait s’appliquer, oui, sur votre tapis, mais aussi dans votre quotidien.


En apprenant à être dans le plaisir avec vous- même plus régulièrement, au lieu d’être dans le jugement, vous apprendrez à l’être dans vos comportements avec les autres : un voisin de tapis de yoga qui parle trop ou qui fait du bruit, un collègue de bureau qui rit trop fort, une personne à l’épicerie qui compte sa petite monnaie…


Lorsque vous êtes dans le trafic, et qu’une voiture vous coupe, est-ce que vous êtes capable d’être dans le contentement ? Ou plutôt, voulez-vous lui rendre la pareille ? Apprendre à être bien avec soi, à l’intérieur de soi, c’est une habileté qui se développe et qui se pratique. De toute manière que vous apporteront votre énervement et votre colère à l’endroit du conducteur fautif ? Une perte d’énergie, est-ce vraiment ce que vous souhaitez ?


Apprenez à être heureux de ce que vous possédez, apprenez à ne pas vous laisser submerger par les facteurs extérieurs, et quand vous sentez des émotions négatives germer en vous, pensez à la philosophie du yoga, au contentement : « le Samtosha ».


En développant ces habiletés sur votre tapis de yoga, vous apprendrez à détecter plus facilement les zones d’inconfort dans votre quotidien et à vous ramener dans un état plus calme et à moins vous disperser. On apprend en yoga que tout est à l’intérieur de nous et tout est souvent dans notre respiration, si vous sentez que votre respiration s’accélère ou est courte, revenez à l’intérieur de vous et ainsi vous pourrez par vous- même vous calmer et retrouver un état de joie et de calme.


Ce que l’on pratique sur notre tapis, il faut le transporter dans notre vie.


Bonne pratique sur votre tapis mental et j’espère vous retrouver à l’automne sur vos tapis physiques, histoire de nous perfectionner ensemble !


Je vous invite à visiter ma page Facebook et à télécharger mon guide gratuit pour apprendre à ajouter plus d’énergie et de passion dans votre vie !









Articles Récents
Archives
Recherche par tags