Mon ventre m’a dérangé toute ma vie

Peux-tu croire que je l’ai toujours trouvé trop rond/gros?


Mais je ne l’ai jamais caché.


Les moments où je l’aimais le plus ont été quand j’étais enceinte.

Rond, plein de vie, ayant totalement le droit d’être présent et admiré de tous.


Enceinte, je me sentais belle, féminine et d’une grande sensualité.


Même si je l’ai toujours trouvé un peu trop rond, en dehors de mes grossesses, je n’ai jamais voulu le cacher. Même l’été qui suivait immédiatement mes grossesses, je portais le bikini.


J’adore le bikini! J’ai 47 ans et je le porte encore fièrement.



Qu’est-ce qui entretient mon petit ventre rond?

Le bon pain, le vin, la bière, ma joyeuse gourmandise, les grignotines salées.


Et je te le dis tout de suite, même si tout bouge, tout change, je ne vois pas encore le jour où je vais me priver de ces plaisirs, donc je bouge. je fais du yoga, je m’entraîne pour me permettre mes plaisirs alimentaires.


Cet été, j’aurais 48 ans. Je vais encore porter fièrement mon nouveau bikini (pas encore acheté).


En attendant, je prends soin de mon ventre, en commençant par l’aimer, par l’assumer et par le dorloter.


Comment je fais ça?


Mon activité favorite, c’est la marche. Je marche pour m’aérer l’esprit, je marche pour retrouver le calme, je marche pour stimuler ma créativité…je marche presque tous les jours. C’est devenu plus qu’une habitude, c’est un besoin.


En plus, si tu adoptes une démarche bien rythmée et tonique en admirant la vie autour de toi, en respirant profondément, tu as tout de suite le sentiment d’être plus légère et mieux dans ta peau.


Parce que le but, c’est ça, être bien dans sa tête, son corps et son cœur. Le poids, la forme du corps, peu importe ton âge, ça n’a que peu d’importance.


En même temps, la marche sollicite tes mollets, l’arrière des cuisses et tes fesses…on ne va pas cracher là-dessus. De plus, ton dos travaille à stabiliser ton bassin et tes épaules.


Pour mettre plus d’attention sur ton joli ventre ? Marche gracieusement, deviens une reine. Je t’avoue qu’au début, ce n’est pas si naturel, mais ça vient rapidement.


Comment faire?


Tu laisses tes jambes te porter en évitant de pencher la tête et les épaules vers l’avant.

Pense posture de yoga, le haut de ton corps est parfaitement aligné avec ton bassin. Tu ne t’écrases pas sur toi-même, tu imagines une ficelle qui passe par ta colonne et t’élève vers le ciel. Et n’oublie pas de garder les jambes souples.


Comme je répète souvent en yoga, effort juste, relâchement juste.


Tu verras, en adoptant une démarche de reine pressée (il faut y mettre de la vigueur quand même), tu pourras observer que ta ceinture abdominale se resserre automatiquement.


Bien entendu, ajouter quelques séances de yoga à ta routine, c’est extraordinaire. Le yoga t’aide à avoir une ceinture abdominale bien tonique, mais en plus, ça contribue à accroître ta confiance en toi et à t’accepter comme tu es. Tu peux trouver plusieurs vidéos sur ma chaîne YouTube.


Personnellement, comme nous sommes en mai, au moment d’écrire ces lignes, j’ajoute aussi des séances d’entraînement plus intenses, qui m’obligent à faire des abdos. Je manque de constance à ce niveau-là…je devrais persévérer jusqu’en juillet…reprendre en septembre, arrêter en décembre et reprendre au prochain mois d’avril.


C’est pas mal mon pattern habituel, et c’est bien parfait, ça me rend heureuse. L’idée est de m’aimer, me choisir et m’accepter. Surtout pas de me culpabiliser ou de me juger.


J’utilise également mon mélange d’huiles essentielles Smart&sassy, aussi appelé mélange métabolique. Il aide à maîtriser l’appétit, à limiter l’apport excessif de calories, il est aidant lorsqu’on l’associe à de l’exercice physique et une alimentation saine. C’est un coupe-faim et un mélange anti- fringales. C’est parfait pour les gourmandes comme moi. ***Référence venant du guide Modern Essentials.



Le stress peut être un facteur de ventre rond et d’inconforts digestifs. Je vais me répéter, mais si vous êtes stressée, que vous mangez vos émotions, que votre stress génère de la fatigue et/ou des crampes et ballonnements…utilisez des huiles essentielles pour vous stabiliser émotionnellement, pour vous motiver à bouger et pour vous inciter à avoir une assiette riche en nutriment et en couleur.


Si tu as des questions sur les huiles, n’hésite pas à m’écrire pour prendre rendez-vous, ça va me faire plaisir de t’éclairer.

Mes clientes doTERRA ont accès à des formations régulières pour entretenir un mode de vie sain, des webinaires sur l’alimentation, le stress et le sommeil, la simplicité, les hormones et plusieurs autres.


Ce que je mets le plus en pratique, cette année, pour mon ventre, c’est de l’aimer et arrêter de chercher à l’aplatir. L’aimer autant que lorsque j’étais enceinte, le trouver aussi beau à mon réveil, qu’à mon coucher. L’accepter, le crémer, l’entrainer, le relâcher, le caresser, le montrer et le nourrir dans le plaisir et l’amour.



De toute façon, les parties de nous qu’on n’aime pas, bien elles refusent de changer. Comme un enfant ou un adolescent qu’on gronde et qui se renfrogne pour ne pas nous donner raison.


Alors que peux-tu faire pour aimer un peu plus ton ventre?


Voici la promesse que je me fais.


Je vais l’aimer en le massant avec des huiles essentielles.

Je vais l’aimer en le montrant fièrement.

Je vais l’aimer en le nourrissant sainement, avec des aliments colorés et savoureux.

Je vais l’aimer en le faisant bouger.

Je vais l’aimer en le faisant respirer profondément.


Je pourrais te donner 100 trucs pour avoir un ventre plat, mais ça sert à quoi, si tu ne l’aimes pas?


Quand je regarde cette photo de moi, à 18 ans, où je trouvais que j’avais un ventre rond, je me dis que j’en ai perdu du temps à ne pas m’aimer tel que j’étais.


Et si toi aussi, tu trouvais une photo de toi où tu t’étais trouvée beaucoup moins jolie que tu te trouves jolie aujourd’hui, quand tu te regardes. Et si tu te disais à quel point tu es belle et qu’un petit ventre rond ne doit jamais, au grand jamais, te priver d’être totalement toi, d’être bien dans ta peau et de profiter de la vie comme tu en as envie.


Alors, à 47 ans, je vais porter mon petit bikini plus fièrement que jamais, en n’aimant pas seulement mon ventre, mais tout mon corps qui me permet de vivre, d’aimer, d’exister et de montrer qu’il n’y a pas d’âge pour s’aimer, se choisir et se prioriser.


La vie, c’est maintenant!


Es-tu prête à t'aimer, te choisir et te prioriser?

Articles Récents
Archives
Recherche par tags