Le plaisir des rencontres !


Une semaine en motivation et en espoir. Continuer d’avancer vers mon objectif est extrêmement excitant. Je ne dois cependant pas trop m’emballer et demeurer réaliste. Je ne dois pas oublier que le but n’est pas ce qui apportera plus de bonheur dans ma vie, mais bien le chemin qui y mène. Lorsque mon objectif sera atteint, celui de devenir enseignante de yoga à temps plein, celui-ci arrivera avec des stresses différents, des obligations et des défis encore inconnus. Donc le bonheur ressenti lorsqu’on arrive à son objectif est souvent atténué par les tensions qu’il apporte.


Cette semaine, je peux dire que j’ai vraiment apprécié le bout de chemin effectué, un bout de route rempli de plaisirs. J’ai tout d’abord eu la rencontre avec la personne du CLD. J’en suis sortie légèrement déçue. D’abord, j’ai dû lui faire parvenir par courriel, un modèle de plan d’affaires, de prévisions financières et de bilan personnel, à compléter avant d’obtenir une seconde rencontre, pour avoir ‘’LA’’ discussion que je pensais tenir. En arrivant à la maison, j’ai rapidement ouvert les documents…et je les ai refermés aussitôt, BEURK !! Les chiffriers Excel m’horripilent depuis toujours.


Quelques jours ont passé, je les ai regardés à nouveau et j’ai commencé à remplir le modèle de plan d’affaires. OH ! Surprise ! L’excitation qui me reprend : Coucher mes idées, mes prévisions, ma vision sur papier (OK sur ordi) rend mon projet encore plus concret et je ne trouve pas ça monotone du tout. Pas nécessairement toujours facile, mais vraiment enrichissant. Il y a certaines questions que je ne m’étais pas encore posées telles que les permis et les assurances nécessaires. Oui, j’y avais pensé, mais c’est le genre d’obligation que j’ai tendance à négliger, là je dois m’en occuper, car je l’ai par écrit.


Ma deuxième rencontre a été formidable. C’était avec une femme merveilleusement généreuse avec qui j’avais déjà fait une retraite de yoga il y a trois ans. Nous sommes allées prendre une petite bouchée, vendredi après mon travail. Elle m’a parlé de ses débuts difficiles, de son besoin de liberté, des balises qu’elle s’est mises pour encadrer son travail. Pour le moment, elle enseigne moins à Montréal, elle se consacre plus à son coaching et part pour quatre mois au Honduras cet hiver, où elle enseignera le yoga à des vacanciers. Une belle aventure ! En discutant, elle m’a offert de me mettre en contact avec deux personnes qui travaillent déjà avec les clientèles que je vise soit les préretraités ou retraités et la clientèle en entreprise. Cela me permettrait de voir comment elles travaillent et de me perfectionner en travaillant avec elles.


Ses décisions ne lui ont pas apporté que des jours tout roses, mais on sent qu’elle assume sa vie et ses choix. Elle est heureuse de ce qu’elle a choisi et c’est ce qui me stimule le plus.


Chaque pas que je fais dans la direction de mon projet est une victoire et un bonheur en soi. Je me crée des engagements avec moi-même, par mon blog, mais avec d’autres personnes, le monsieur du CLD attend que je lui revienne. Katerine va me faire parvenir les coordonnées des autres personnes et je me ferai un devoir de les contacter pour ne pas lui avoir fait perdre son temps… chaque pas me fait « Vivre bien maintenant ! »

Articles Récents
Archives
Recherche par tags