Êtes-vous fragile ? Moi oui.

Je suis fragile et insécure.

On me voit forte et confiante.

En réalité, je suis les deux. On a tous nos bonnes et nos moins bonnes journées, on a tous une image qui nous permet de survivre les jours plus sombres, d'affronter la réalité.

Accepter d'être fragile, ne veut pas toujours dire de se montrer fragile, même si aujourd'hui, c'est ce que je fais en avouant cette faiblesse, je me montre fragile devant vous, je lève un masque.

Et vous, avez-vous un masque ? Comment vous perçoit-on les jours de pluie ?

Voici des situations où je suis particulièrement vulnérable :

Quand mes enfants sont malades.

Quand j'ai besoin d'entendre  « je t'aime », mais que mon homme ne le dit pas.

Quand je ne remplis pas mes salles.

Quand les factures s’empilent.

Quand j'attends une réponse pour un projet.

Et dans bien d'autres cas aussi.

Que fait-on dans ces périodes creuses ? Bien souvent, on s'agite, on s'active, on s'étourdit à la recherche de solutions.

J'ai déjà vu une phrase, je ne sais où et qui disait ceci : « Qu’il est beau de ne rien faire et de se reposer ensuite ! »

Est-ce que vous aussi, il vous arrive d'essayer trop fort ? De tirer sur la fleur pour qu'elle pousse plus rapidement. Ça prend énormément de courage pour lâcher prise et laisser le temps et l'univers faire son œuvre.

En tant que femmes d'affaires ou de carrière, nous devons établir des plans d'action, des stratégies pour persévérer vers notre vie idéale. Cependant, lorsqu'on a fait ce qui devait être fait, il faut laisser aller. En continuant de s’agiter, on risque de bloquer le bon qui voudrait se présenter à nous.

Pourquoi, en fait, avons-nous du mal à nous arrêter ? Notre ego bien souvent qui veut paraître occupé, important et qui n'aime pas perdre contrôle.

Ne rien faire en apparence, ça ne veut pas dire que vous ne faites rien. En réalité, vous apprenez à vous faire confiance, à réaliser que ce qui devait être fait l'a été. Accepter cette fragilité ressentie est un geste courageux qui en vaut la peine.

En attendant, que pouvez-vous faire ?

1-Amusez-vous, ayez du « FUN ». Faites place à l'enfant en vous qui sait se réjouir de sa situation actuelle, sans se soucier du futur. Pourquoi les enfants malades semblent si forts et courageux ? Ils apprécient tout simplement le moment présent et ils ne sont pas dans les peurs imaginaires du mental.

Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais c'est l'un des plus beaux conseils qui m'a été donné dernièrement, on m'a dit : Amuse-toi dans tout ce que tu fais et l'abondance viendra. Le plaisir ouvre la porte à la réceptivité et permet au beau et au bon de couler vers nous.

En demeurant dans votre fragilité ou dans vos doutes et vos peurs, vous vous crispez et votre énergie en est une d'angoisse ou de panique, et ainsi vous donnez tout le pouvoir à celles-ci.

2- Soyez créative, reposez-vous ou nourrissez votre âme. Ainsi vous ouvrez la porte au bien qui ne demande qu'à venir vers vous. Dessinez, cuisinez, écrivez, dansez, faites ce que vous aimez. Si c'est de prendre un verre de rosé sur une terrasse, faites-le.

3- Inspirez vous de la nature. Tout dans la nature, après une période faste, prend un repos : les arbres qui perdent leurs feuilles ou lorsqu’ils croissent trop rapidement prendront une pause et ralentiront leur croissance pour un bout, le sol qui gèle après les récoltes, même les enfants poussent souvent par à coup. C'est le repos avant la renaissance.

4- Ralentissez lorsque vous vous sentez fragile. Ce n'est pas bon de traverser la vie la pédale au fond, cessez de croire que vous perdez votre temps lorsque vous n'êtes pas en train de vous activer dans tous les sens. En vérité, vous perdez votre vie à trop en faire… Pour rien.

5- Agissez quand c'est le bon moment et reposez-vous quand c'est le temps. C'est la base de la philosophie du yoga. On est beaucoup plus efficace dans l'équilibre et le bonheur.

6- Faire le Savannah en yoga demande des efforts énormes à plusieurs de mes élèves. À la fin d'une séance, où les gens viennent de travailler, de placer leur corps dans des positions inconfortables, leur plus grand défi est de ne pas bouger dans la période de relaxation de la fin.

Faites le test, observez les émotions qui montent en effectuant le Savannah guidé. (voir la vidéo) Profitez-en pour apprendre à vous défaire de la culpabilité de ne rien faire.

7- Respirez le mélange Peace. (voir la vidéo) Le mélange rassurant vous rappelle de manière positive que multiplier les biens matériels et les activités ne rendra pas nécessairement votre vie plus heureuse. Levez le pied, respirez profondément et retrouvez votre sérénité intérieure. Tout rentrera dans l'ordre, à condition d'y croire et d'utiliser quelques gouttes de notre mélange rassurant Peace.

Vous transformerez votre vie en apprenant à lâcher prise et surtout à ne rien faire. Lorsque vous ne faites rien, en réalité vous faites quelque chose de très important pour votre mieux-être et pour votre développement personnel. Le repos permet au bien d'affluer vers vous. Il vous régénère et amène plus d'équilibre dans votre vie.

Faites-vous ce cadeau, car bien souvent, ne rien faire, c'est tout faire.

Je vous invite à joindre ma communauté en indiquant votre prénom et courriel ici.

Articles Récents
Archives
Recherche par tags