Saviez-vous que l’état naturel du mental est la joie ?

Il vous est déjà arrivé d’aller dans une soirée et de voir une personne en état d’ébriété, vous savez, celle qui veut conduire sa voiture quand même, car : « Bien sûr qu’elle est ok ! » Trop souvent, il se passe la même chose avec le stress, vous ne prenez pas le temps de vous asseoir pour faire sortir la pression, car vous ne savez même plus que vous êtes stressée !

N’aimeriez-vous pas, chaque jour, vous accorder un moment pour souffler, pour décompresser, pour prendre soin de vous, de votre santé, apprécier la vie et ses beautés, dire merci pour tout ce que vous avez, au lieu de grommeler sur ce que ce qu’on ne vous accorde pas.

La semaine dernière, dans ma vidéo, je vous expliquais, que bien souvent, lorsqu’on est stressée, on ne le sait même pas, on dit qu’on est fatiguée, occupée, débordée, qu’on a de grosses responsabilités, que le patron est stressant. Ou bien, on va dire :

" je suis stressée ces jours-ci," parce que dans vos croyances, ça fait professionnelle, travaillante, leader…

Mais vous avouer à vous-même que vous êtes tellement stressée que vous vous ruinez la santé, autant qu’une personne qui fumerait un paquet de cigarettes par jour ! Encore une fois, OUCH !! Je sais que ça fait mal !

Et je vais vous dire autre chose, le stress chez les femmes est encore moins bien perçu que chez les hommes. Pour un homme, ça fait sérieux ! Nous, on perd le contrôle, on est « des Germaine », on n’est pas faites pour ce poste, on est trop émotives… Alors qu’est-ce qu’on fait ? Les hommes tout comme les femmes, on agit comme si tout allait bien, on sourit, on fait des heures supplémentaires, on part une brassée de lavage à 22 h, car les uniformes du plus vieux sont TOUSSS sales… On bout comme un presto sur le point d’exploser, mais à l’extérieur, on sourit et on fait ce qui doit être fait.

Toutefois, si vous ne vous admettez même pas à vous-même, que ça fait déjà trop longtemps que vous êtes tendue, comment pouvez-vous décider de vous aider vous- même ? Car tout part de VOUS ! Vous continuerez de reporter votre problème à plus tard, vous croirez ne pas pouvoir vivre la vie que vous aimeriez, car il y a déjà trop à faire dans une semaine. Les facteurs extérieurs sont responsables de votre stress et de vos peurs et nuisent à votre quotidien.

Le monde du travail est en constante évolution, et tout change de plus en plus rapidement, vos repères sont continuellement perturbés. On reçoit en moyenne plus d’informations en deux jours qu’un homme du Moyen Âge pouvait en avoir tout au long de sa vie ! La majorité de ce qui existera dans 50 ans n’existe même pas aujourd’hui… alors, autant vous habituer aux changements tout de suite. Je ne vous dis pas que c’est toujours pour le mieux, mais notre désir d’en avoir plus, d’avoir plus de choix, d’aller plus vite, nous occasionne plus de stress.

La vie en elle-même est en perpétuel changement : les naissances, les décès, la maladie, la guérison, les promotions, la retraite, l’arrivée des enfants, le départ des enfants…

Pratiquer le yoga aide à trouver l’équilibre entre les paires d’opposés. En apprenant à trouver l’équilibre entre la force et le confort sur votre tapis, vous apprenez à l’appliquer dans votre quotidien.

Ça ne fait même pas 100 ans que la femme est financièrement autonome, la société est encore en train de s’adapter à cette situation, alors intérieurement, nous aussi nous nous adaptons encore. Cela a transformé et transforme, dans le moment, le monde du travail ; l’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale est encore très précaire.

Tout va vite autour de nous. Lorsqu’à l’intérieur, on veut apprendre à gérer son stress, ça nous semble difficile, voire même impossible. Dans nos milieux de travail, on a souvent l’impression de ne pas être reconnue à sa juste valeur, on se sent incomprise, ce qui est bien souvent à l’origine de burnout chez plusieurs employés.

Comment faire pour agir sur des éléments extérieurs de manière à réduire votre stress ? Simplement en modifiant votre façon de réagir à ces situations en modifiant votre état d’esprit face à un obstacle.

Réussir à trouver un état d’esprit calme et serein vous permettra de résoudre la situation avec plus d’efficacité, vos idées seront plus claires et les solutions vous viendront plus facilement.

Alors que si vous réagissez par le stress, vous allez être plus impatiente, faire peut-être une erreur qui vous agacera davantage et augmentera votre stress…

L’objectif premier du yoga est d’apaiser le mental, de le calmer, et l’état naturel d’un mental calme est ?? … La joie !

Pour traverser les périodes de bouleversement ou de changement, qu’elles viennent de vous ou de l’extérieur, vous devez apprendre à gérer votre stress, c’est dans votre intérêt et cela aura des répercussions sur l’ensemble de votre environnement.

Le problème ? Vous n’avez qu’à penser à faire un changement dans votre vie et vous commencez à stresser, car vous doutez de votre capacité de réussir, vous imaginez le pire… et vous demeurez où vous êtes en ce moment.

Si vous ne faites rien ou si vous arrêtez, que se passera-t-il ? Est-ce que votre situation va s’améliorer toute seule ?

Vous devez absolument apprendre à croire en vous. Les jours où vous douterez de vos capacités, je serai présente, par mon soutien, pour vous rappeler que vous avez tout ce qu’il faut pour y parvenir.

Vos croyances (ce sont celles qui viennent du passé et vos peurs, ce sont celles qui pourraient arriver dans le futur) sont vos plus grands stresseurs, celles qui vous freinent et vous empêchent de bouger et d’agir.

Le yoga vous ramène dans le moment présent, dans l’ici et le maintenant, l’endroit où la peur n’existe pas, le lieu où tout est possible. Et peu importe ce qui vous a construit dans le passé… même s’il est parfois très utile de le savoir et de le comprendre, en yoga sur le tapis, comme avec sa philosophie, nous partons d’où vous êtes aujourd’hui pour travailler. On regarde en avant, en ne laissant pas les peurs (le stress) vous arrêter.

En quoi puis-je vous aider ? C’est simple, je n’ai pas les mêmes croyances que vous… J’ai les miennes et ne vous en faites pas, je travaille là-dessus et je demande de l’aide… Mais comme ma vision de votre situation est extérieure, j’ai du recul et je n’ai pas votre bagage, mon regard sera plus objectif, rempli de bienveillance envers vous, ainsi je pourrai vous guider pour que vous soyez, vous aussi, moins exigeante envers vous-même.

Les solutions viendront de vous, c’est vous qui ferez le travail, mais je serai là, pour vous aider à avancer.

Pour en savoir plus, vous pouvez découvrir mon programme : Votre Vraie Nature. Il me reste des places pour l’automne en formule 3 heures ou en formule 3 mois.

Je vais encore une fois cette semaine vous laisser avec un exercice à faire.

Vous allez observer des conversations qui se dérouleront autour de vous et essayer de découvrir de quelle manière chaque personne exprime ses propres croyances limitantes. Apprendre à voir celles des autres vous aidera à découvrir les vôtres.

Je vous donne un exemple personnel : ma propre famille lorsqu’elle me voit faire du yoga. « Heillllle, t’es vraiment rendue souple, hein ? » Visage étonné et admiratif en prime. C’est vrai qu’enfant, j’ai fait de la danse et que je n’étais pas douée, donc dans leurs croyances, si je leur avais dit qu’un jour j’enseignerais le yoga…Je crois qu’elle m’aurait fortement encouragée à faire autre chose…et je l’aurais peut-être écoutée, elle aurait éveillé ma peur de l’échec. Cependant, je n’ai pas commencé le yoga en voulant l’enseigner alors, j’ai avancé à mon rythme.

Je vous en raconte une autre, tant qu’à me dévoiler. En deuxième année, on m’a retirée de la chorale, car je ne savais pas chanter ma gamme, je n’ai plus jamais chanté : Je chantais MAL...Jusqu’à ce que le père de mon premier garçon m’oblige par des encouragements, de la persévérance et beaucoup de douceur à recommencer à chanter dans les « partys »…il a changé ma croyance de : On ne chante pas, si on chante mal… à celle de ; tout le monde peut et doit chanter…Bon, je trouve encore que je chante mal, mais je chante !

N’oubliez pas de me laisser un commentaire sous cet article, qu’est-ce qui vous empêche de passer à l’action pour réduire votre niveau de stress ou de vivre le quotidien que vous aimeriez vraiment vivre.

Articles Récents
Archives
Recherche par tags