Démission et modération

December 3, 2014

Grande semaine de changement, je devais discuter de modération et tenter de voir où je voulais modérer pendant le mois de décembre. Bien entendu, je veux modérer ma consommation de biens matériels, toujours attirée par les « spéciaux » qui tombent du ciel et aussi modérer dans l’abondance d’aliments et d’alcool.

 

Pourtant, cette semaine ce n’est pas à ce niveau que j’ai pratiqué la modération. Dans « Les yoga sutra » de Patanjali, étudiés pendant ma formation, nous voyons les règles morales devant faire partie de notre vie. La modération en fait partie, bien sûr elle est dans le contrôle de nos désirs, mais aussi dans le contrôle de soi. Faire le choix d’être modérés dans nos paroles, évite de disperser notre énergie inutilement.

 

Cette semaine, j’ai quitté mon emploi, j’ai donc fait le choix de penser à mon bonheur présent et à venir. Lorsqu’on quitte un emploi pour aller vers autre chose, c’est qu’il y a souvent plusieurs éléments qui nous agacent et que nous aimerions mentionner. Cependant, notre désir de dire ce que l’on a sur le cœur est-il nécessaire ? Il faut toujours se demander si ce que nous dirons sera utile ou rendra service. J’ai donc modéré mes paroles et fait le choix d’être dans la non-violence. En yoga, la non-violence prime sur tout, même sur la vérité, si une vérité n’est pas « utile » ou qu’elle n’est que désagréable, il vaut mieux la taire.

 

En annonçant ma décision, j’ai fait le choix de ne parler que du positif. Dans toutes relations amoureuses, amicales ou professionnelles, il y a toujours du positif, même lorsqu’on y met le point final, parce qu’on a l’impression de ne plus être à sa place. Modérer mes excès de paroles m’a permis d’être dans la vérité positive et joyeuse. Je quitterai la tête haute, le cœur en paix, avec reconnaissance et gratitude pour les belles années que j’ai eues en exerçant ma profession de conseillère financière.

 

De plus, cesser mon emploi actuel pour me consacrer à l’enseignement du yoga m’évite l’excès dans le travail. Comme je vous le disais la semaine dernière, mon couple était relégué au dernier rang dans ma liste des priorités et peut-être que mes enfants n’avaient pas toujours une maman bien ancrée dans le moment présent, et ce, malgré ma bonne volonté. Mes journées pourront maintenant être utilisées à faire progresser mon projet, dénicher des contrats, faire du réseautage ainsi qu’à m’investir encore plus dans ma pratique et ma formation. Par conséquent, il y aura maintenant plus de modération dans mes heures de travail.

 

J’espère que les « vendredis fous et cyber monday » ne vous auront pas fait faire trop d’excès et que vous aurez su modérer votre envie de consommation. Pour ma part, je vais travailler là-dessus. J’ai l’habitude de toujours dépasser mon budget pour les cadeaux de Noël. Cette année, ma modération passera par le respect de celui-ci.

Please reload

Articles Récents

January 22, 2019

November 26, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Recherche par tags
Please reload