La peur de ne pas y arriver

November 19, 2014

La veille de la publication de mon blogue, je n’ai encore rien écrit. Je devais vous parler des rencontres faites avec les gens d’expérience, celles auxquelles je pensais n’ont pas eu lieu. Ma vie personnelle et professionnelle a pris beaucoup de place, ce qui est très bien en soi. Par contre, mon blogue est mon ancrage, celui qui me fait avancer chaque semaine. Il me permet d’apprécier mes progrès et de voir le positif de chaque semaine, si je l’abandonnais, même une semaine, j’aurais l’impression d’abandonner mon projet. Je serais déçue de moi.

 

 

La fin de semaine dernière était la dernière de ma première année de formation. J’y ai donné mon premier cours, tout petit, une partie de cours. J’ai eu peur, peur de constater que ce n’était pas pour moi, que je ne me sentais pas à l’aise. Heureusement non! J’ai aimé enseigner. Bien entendu, j’ai vu les erreurs que j’ai faites et  ce que j’aurais aimé modifier. J’ai surtout vu, par contre, qu’en enseignant les gens nous écoutent et sont prêts à mettre en application ce que l’on dit pour se faire du bien et avoir une vie plus harmonieuse. ET ÇA, J’AIME ÇA. Par ces cours, je souhaite que les gens repartent la tête et le cœur plus légers.

 

 

Mon projet est de devenir travailleuse autonome et de bâtir mes cours et ma réputation.  L’une des personnes que j’ai rencontrée, cette semaine, m’offre de venir travailler chez elle, en me donnant un tarif par cours. Pour moi, c’est comme si j’allais travailler à l’heure (salariée) comme enseignante de yoga… Ce n’est pas ce que je veux et c’est ce qui sortira probablement des deux autres rencontres prévues à mon agenda. Je dois donc m’y préparer, être prête à savoir répondre et expliquer ce à quoi je m’attends. Je dois conserver mon objectif premier en tête : Travailler pour moi et non pas pour les autres. Ma vision de ce que je veux est très claire, je dois m’y tenir et ne pas, par peur, accepter des offres qui prendront  mon précieux temps. Cette rencontre m’a offert une bonne piste de réflexion.  J’ai donc demandé du temps pour réfléchir, à moi de voir ce que je veux.

 

Mon projet emballe ceux à qui j’en parle. Ils veulent me mettre en contact avec des personnes pouvant m’aider à y arriver. Ceux qui me connaissent semblent croire en moi et ils veulent m’aider. Quand je leur parle de mon projet, mon enthousiasme doit être contagieux, car ils embarquent, ils s’animent devant mes yeux. J’adore communiquer, discuter, faire rire, donner et faire du bien. Je dois conserver ma vision et avancer, toujours dans cette direction.

D’autres rencontres prévues doivent être déplacées à la fin novembre et mi-décembre… elles ne m’apporteront probablement pas autant que je le voudrais. Toutefois, des pistes de réflexion viendront s’ajouter afin de mieux préciser mon projet.

 

Pour cette semaine, beaucoup de positif, car j’acquiers de plus en plus de confiance en mon projet, son évolution me fait passer par une gamme d’émotions assez diversifiées. Cependant, je sais que ce que je veux faire me permet de vivre bien maintenant !

 

Vous voulez trouver la force d'essayer ou de continuer ? Demandez un appel découverte, et nous verrons si je peux vous aider.

Please reload

Articles Récents

January 22, 2019

November 26, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Recherche par tags
Please reload